google-site-verification=WrqHIDmafsDy_dVjDrH6yY5AkE4LvEJVNJiKu0BXUkE
 

Blog

La santé intestinale de la femme enceinte détermine le risque d'autisme pour son enfant.


La prévention de l’autisme pourrait-elle aussi simple qu’un changement de régime alimentaire ?

Voici la traduction d'un article très intéressant qui fait part d'une découverte concernant l'autisme et le microbiome, ce qui confirmerait la justesse et l'intérêt du régime GAPS, surtout chez des femmes à risque.

Des chercheurs de l’Ecole de Médecine de l’Université de Virginie, aux Etats-Unis, ont déterminé que la santé du microbiome (l'ensemble des micro-organismes qui vivent naturellement en nous) pendant la grossesse détermine le risque de développer un trouble du spectre de l’autisme et d’autres pathologies du développement neurologique.

  • Le microbiome peut être modifié par notre régime alimentaire et par la consommation de bactéries bénéfiques connues sous le nom de probiotiques ou même par la transplantation fécale d’une personne à l’autre. Ce sont des suggestions de manières simples qu’on pourrait utiliser pour empêcher le développement de l’autisme.

  • Les chercheurs de l’UVA ont réussi à stopper le développement de troubles de l’autisme chez les souris en bloquant une molécule pro-inflammatoire produite par le système immunitaire – une molécule qui était déjà impliquée