google-site-verification=WrqHIDmafsDy_dVjDrH6yY5AkE4LvEJVNJiKu0BXUkE
 

Blog

C'est "juste" un (corona) virus...

Hier en Suisse le Conseil Fédéral vient de prendre la décision de fermer les écoles afin d’éviter une majeure propagation du coronavirus. Comme vous le savez, il n’y a ni vaccin ni antibiotique qui puisse l’éradiquer. Ça effraie, dit comme ça ? Et bien, le coronavirus est juste, comme son nom l’indique… un virus. Et des virus, il y en a des milliers, des millions qui vivent en nous (et oui !) et autour de nous, toujours sur un être vivant. Ce que vous ne savez pas, c’est que nous avons certainement déjà tous eu un rhume à cause du coronavirus. Car, quand on a un rhume, et bien ce sont aussi des virus et des bactéries. Alors, si ce n’est qu’un simple virus, pourquoi en a-t-on tellement peur ? Principalement parce que cette souche-là, le COVID-19, on ne la connaissait pas. Mais ne cédons pas à la panique, car il n’est pas plus dangereux que les autres.


Si la vie nous amène des leçons, en voilà une intéressante. La meilleure manière de se protéger du coronavirus, mais aussi de tous les virus et bactéries donneurs de rhume, provocateurs de toux et initiateurs de pneumonie, est de renforcer son système immunitaire et de diversifier son microbiome.



Diversifier son microbiome : qu’est-ce que ça veut dire ?

Tout simplement, cela signifie que si votre organisme est riche en bactéries, levures, et autres bestioles de toutes sortes, il n’y aura pas de place pour les agents pathogènes. Vous voyez en quoi votre alimentation a un rôle important à jouer ? Je vous conseille donc de faire le plein de bactéries bénéfiques en consommant au quotidien :

- Des boissons probiotiques comme le kéfir de fruits, le kéfir de lait, le Kvas, le ginger bug, etc.

- Des légumes lacto-fermentés comme la choucroute, crue de préférence. Ils sont non seulement bénéfiques pour leur richesse microbiologique mais aussi parce qu’ils sont bourrés de vitamine C. Si vous avez besoin de recettes, allez donc voir sur le site de nicrunicuit.com, Marie Claire Frédéric vous en dit long sur sa grande spécialité.

- Des yaourts ! mais des vrais. Ceux des supermarchés n’ont, hélas, presque plus de valeur nutritionnelle vraiment. Le lait qui est utilisé est pasteurisé à haute température, homogénéisé, et on peut lire dans les étiquettes « protéines de lait écrémé » ou toute autre aberration qui transforment ce produit en tout sauf un yaourt. Le meilleur yaourt est celui que vous pouvez faire à la maison, avec du lait bio et du ferment.


Les bonnes petites bactéries de votre flore (ou faune ?) intestinale vont aussi jouer un rôle dans l’immunité car elles vont stimuler votre système immunitaire, elles vont fabriquer les vitamines dont vous avez besoin pour vous protéger. Bref, que des bonnes choses.